Il n’y a rien à prendre

“Un peu avant le coucher du soleil, l’heure où il ne me vient que des pensées fines, si fines que mon cerveau est comme un arbre dépouillé de feuilles. “

Jules Renard, 23 octobre 1905.


[x]#258 fan woensdag 23 oktober 2002 @ 13:49:54

besibbe op eamelje.net [de nijste 10, maksimaal]:

  • Lieve kinderen hoor mijn lied  Rudy Kousbroek en Peter de Vos08/2009
  • Jules Renard dit01/2004
  • Jules Renard, Journal06/2002

  • © eamelje.net 2001-2017. Alle rechten voorbehouden

    ien réaksje

    lieuwe  op 26 oktober 2002 @ 10:44:46

    Is it alle jonnen hjerst yn de man syn harsens.